dimanche 31 octobre 2010

Adam Beyer - Ignition Key

adam beyer - ignition key
Premier album sorti sur son label Truesoul en 2002, Adam Beyer signe un album aux multiples styles particulièrement léché.
La première partie de l'album est très orientée techno. Ignition Key débute l'album de façon très aérienne. Constitué d'une base techno et d'un thème constitué de nappes très douces et de basses profondes, il est souligné de petits drones évoquant des saxophones. Des morceaux comme Sthlm vous emmènent dans un voyage d'intelligent techno souligné de drones synthétique qui pourraient faire penser à du Jean-Michel Jarre. Le voyage techno continue donc avec le romantique Flamethrower, et le très club Active.
En milieu d'album, le son devient plus intelligent techno avec des titres très spatiaux comme Triangle, Truncated Truth ou Second Surrounding. On a même droit à des rythmes électro avec Nanobot.
La fin de l'album est plus expérimentale ou chillout. La couleur est annoncée avec les voix vocodées de The Convertion. Les morceaux deviennent de plus en plus sombre à mesure que la fin de l'album approche. L'électro oppressante de Split Second enchaine sur les nappes spatiales de Bluestone. On termine par un espèce de clin d'oeil romantique sombre avec Those Funny Moments, puis on termine superbement par Dissolve.
Adam Beyer nous surprend donc en changeant complètement de son style habituel, techno très dure.

Vous aimerez peut-être aussi :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire