lundi 10 janvier 2011

Steve Roach - Structures from silence

Steve Roach - Structures From Silence
Après ses premiers disques des années 80 hautement séquencés inspirés de la new-age de Tangerine Dream, Klaus Shulze et beaucoup d'autres, Steve Roach oriente son style vers une musique plus ambient avec Structures From Silence. Fortement inspiré par le vide et le silence, Steve construit une musique globalement assez sombre mais très prenante.

Composé de seulement 3 titres, Structures From Silence commence par le morceau Reflexions In Suspension. Sur un ton épique, il se construit progressivement, à base de nappes de cordes très riches, de séquences mélodiques légères et de petits scintillements. On enchaine au bout d'un bout quart d'heure sur Quiet Friend, un morceau sombre et assez mélancolique composé d'une harmonie de strings et de vibratos électroniques. J'adore ce morceau qui créé une ambiance douce propre à la détente et à la rêverie. Il se construit progressivement avant d'enchaîner sur un second mouvement plus planant encore, composé d'une mélodie douce sur fond d'arpèges. Le dernier titre, Structures From Silence, est un morceau d'une demi-heure qui conviendrait davantage à de la relaxation / méditation. De part sa structure, il peut parfaitement tourner en boucle pendant des heures sans qu'on ne s'en lasse, et on peut commencer et arrêter de l'écouter à n'importe quel moment sans rien perdre de cette oeuvre.

Structures From Silence est véritablement l'album de référence de la discographie de Steve Roach. On le réécoute toujours avec plaisir, que ce soit comme fond musical pour travailler ou lors d'une écoute plus détendue.


Extraits :






Vous aimerez peut-être aussi :

1 commentaire: